Le cybercriminel connu sous le nom de Commissaire 5500 exerce t-il la cybercriminalité même en prison? La question mérite de se poser après la récente révélation du ministre de la Justice, Sansan Kambilé.

Le ministre a affirmé qu’il a été pris 13 téléphones portables, un ordinateur portable et une borne Wifi dans une cellule de la Maca, dans la semaine du 8 août 2016. Que des détenus s’adonnaient aux activités pour lesquelles ils ont écroués la Maca, sans révéler leurs noms. Ce qui suscite des intertogations sur l’identité de ces brouteurs, très nombreux à la Maca.

Durant ces derniers mois, la police anti-cybercriminelle a mis aux arrêts plusieurs cyberdélinquants écroués à la Maca des plus célèbres aux plus anonymes. Parmi eux, le célèbre Commissaire 5500 arrêté en mai 2016 par la Plate-forme de lutte contre la Cybercriminalité (Plcc). Et s’il y a quelqu’un qui peut se permettre le luxe de continuer cette activité dans l’univers carcéral, avec la complicité des responsables de la sécurité, c’est bel et bien un gourou qui a sûrement soudoyé les gardiens de la Maca.

Et regarder en direction de Commissaire 5500 ne serait pas hasardeux. L’on a vu de quoi est capable ce jeune homme avec ses « cassas » et ses « travaillements » à hauteur de millions sur des artistes. Il est donc capable d’une telle prouesse en prison avec la promesse d’assurer aux gardes un meilleur « solde » que celui versé par l’État.

La source : http://www.ivoirematin.com/news/Societe/cybercriminalite-commissaire-5500-contin_n_3182.html